Actualité

Niger/Banque Africaine de Développement : La BAD débloque 28 millions de dollars en soutien aux réformes économiques au Niger

Satisfait des résultats de la mise en œuvre de la première phase du Programme d'appui aux réformes et à la résilience économique (PARRE) au Niger, le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a accordé, le mardi 27 novembre 2018, une nouvelle assistance financière de 28 millions de dollars, répartie en un prêt du Fonds africain de développement de 14 millions de dollars et un don de la Facilité d'appui à la transition (FAT) du même montant, afin de financer la deuxième phase du programme. Le PARRE II a pour but d'appuyer l'accélération de la croissance économique du Niger, avec un accent particulier mis sur le renforcement de sa résilience face aux chocs climatiques. Parmi ses objectifs spécifiques : l'accroissement des recettes fiscales nationales, l'amélioration de la transparence du système de passation des marchés, l'assainissement du climat des affaires, ainsi que le développement de chaînes de valeurs agricoles et minières à travers un meilleur accès à l'électricité, à l'eau et aux financements pour les petites et moyennes entreprises. « Cette seconde phase illustre l'engagement constant et nécessaire de la Banque pour la poursuite des réformes, afin de consolider les acquis du Niger sur le plan macroéconomique et ses performances dans les secteurs productifs et en matière de progrès social », a indiqué Abdoulaye Coulibaly, directeur du Bureau de coordination de la gouvernance et de la gestion financière publique. Les résultats attendus au terme de la mise en œuvre de la deuxième phase du PARRE sont notamment la hausse du taux de pression fiscale à 14 % du produit intérieur brut (PIB) en 2018 contre 13 % en 2017, la limitation des marchés passés par entente directe à 25 % du montant total des marchés en 2018, contre 46,03 % en 2017. En outre, l'amélioration de la gouvernance dans le secteur de l'électricité ainsi qu'en matière de gestion de l'eau et du foncier devrait se traduire par un meilleur accès à l'électricité et un accroissement de la production agricole sous irrigation. Le programme vise également à abaisser le taux de chômage chez les femmes à 20 % en 2020, contre 28,9 % en 2015, à travers l'adoption et la mise en œuvre de la stratégie d'autonomisation économique des femmes notamment. Le portefeuille actif de la Banque au Niger couvre 14 opérations actives pour un volume total net d'engagements de 557 millions de dollars, comprenant neuf projets nationaux, quatre projets multinationaux et un projet dans le secteur privé. (Source : Département Communication à la BAD)

Source : Le Sahel

Partager

ACF