Actualité

Le Premier ministre visite le chantier de l'Immeuble en construction dans le cadre du projet WAQF : Le Complexe multifonctionnel WAQF, un modèle économique innovant

Lancés le 12 avril 2013, les travaux du Projet WAQF, dont le site est sis en face de l'immeuble Sonibank de Niamey, sont à un taux d'exécution de 80% et s'achèveront fin mai 2019. C'est le constat fait par le Premier ministre Brigi Rafini à l'issue d'une visite qu'il a effectuée, sur le chantier le 19 janvier dernier. Cette visite faite en marge du séjour au Niger du président de la Banque Islamique de Développement (BID) Dr Bandar Hajjar a enregistré la présence de plusieurs personnalités. Ce projet économique incarné dans un complexe abritera des centres commerciaux et des bureaux mais aussi des logements. Ilcoûtera environ 13 milliards de francs CFA et sera effectif sous forme de deux (2) immeubles modernes et fonctionnels, et les retombées de l'investissement et ses avantages seront pérennes. Il s'agit, en effet, d'un complexe multifonctions, de douze (12) étages, financé par la BID. Bâti sur une superficie de 10.000 m2, l'immeuble est composé d'espace de commerce, d'un gymnase, de 72 appartements hauts standing, d'un parking aménagé de 128 places et d'espace vert. Les recettes générées par la location, à des entreprises et à des fonctions libérales (médecins, architectes, etc.) permettront à l'immeuble de financer ses frais, de financer ses activités mais aussi et surtout de prendre en charge l'UIN et le Complexe du Roi Abdellah destiné aux jeunes filles. Lors de cette visite, le Premier ministre Brigi Rafini, a tenu à remercier la BID pour avoir financé la construction d'une telle infrastructure au Niger. « Nous sommes très fiers de ce grand ouvrage, qui va booster notre économie en même temps, puisque nous serons ainsi dotés d'un grand centre commercial moderne, où des affaires rationnelles et modernes vont pouvoir être entreprises. Je voudrais particulièrement saluer les efforts de la BID et du Fonds de Solidarité Islamique, qui ont décidé de mettre ce système novateur en place, basé sur la finance islamique. Nous aurons un début de mise en place de ce système WAQF, qui va permettre à notre pays de bénéficier désormais des opportunités que comporte ce système de financement islamique. C'est une excellente chose pour notre pays, pour nos opérateurs économiques et pour ceux qui veulent apporter une valeur ajoutée au développement de notre pays.bat C'est donc avec un grand plaisir que nous venons faire cette visite», a précisé Brigi Rafini. Dans son intervention, le président de la BID, Dr Bandar Hajjar s'est aussi réjoui de l'accueil chaleureux qui lui a été réservé par les plus hautes autorités ainsi que par le peuple Nigérien. Il a ensuite salué l'exemplarité des relations existantes entre le Niger et la BID. « La BID s'appuie énormément sur l'innovation afin d'améliorer les conditions de vie des populations et surtout améliorer le développement socioéconomique du pays, non seulement au Niger, mais aussi dans toute l'Afrique et ceci afin de répondre aux besoins des populations qui augmentent d'une manière assez continue » a estimé Dr Hajjar. « Nous sommes heureux, aujourd'hui de visiter cet ouvrage. La BID va aider le Niger à mettre en place la réglementation nécessaire pour les œuvres du WAQF. Pour cela une mission de la BID sera au Niger dès la semaine prochaine et nous souhaitons voir de plus en plus ce type de projet, une fois que les lois sur le WAQF seront mises en place. Ce qui va certainement inciter les bonnes volontés à œuvrer en faveur de ce type de projet », a annoncé le président de la BID. Abondant dans le même sens, le Directeur général du FSID, Waheed Waleed, a indiqué que le FSID a pour objectif de lutter contre la pauvreté. Il a aussi réaffirmé l'engagement de son institution à poursuivre ce genre d'investissement au Niger. Au moment de la visite, il a été annoncé que déjà des services, des commerces et autres entreprises ont commencé à se faire enregistrer, au niveau du WAQF pour des réservations d'espaces, de bureaux et même de logements, avant mai 2019. Notons que bientôt un deuxième immeuble du même type sera également construit, à la suite du premier sur le même site, par les mêmes partenaires du Niger. Mahamadou Diallo(onep)

Partager

ACF