top of page

Après la levée des sanctions par la Cédéao

BAZOUM CEDEAO SANCTIONS INFOS ACTUALITES

Dans une décision marquante, la Cédéao a opté pour la levée des sanctions imposées au Niger, une mesure visant à alléger la pression économique ressentie par les populations suite au coup d'État militaire du 26 juillet 2023. Cette initiative, décidée lors du sommet extraordinaire à Abuja, s'inscrit dans une démarche de réconciliation et de soutien humanitaire, bien que certaines sanctions individuelles et politiques demeurent en vigueur.


Malgré cette ouverture, la junte au pouvoir au Niger, dirigée par le CNSP, n'a pas encore formulé de réponse officielle, laissant planer une incertitude quant à l'avenir immédiat des relations entre le Niger et ses voisins ouest-africains. La fermeture des frontières, notamment le pont crucial reliant le Niger au Bénin, reste un symbole tangible de cette incertitude, bien que la décision de la Cédéao puisse marquer le début d'une reprise progressive des échanges économiques et commerciaux vitaux pour le Niger.


La stratégie de la Cédéao, qui marque un pivot vers le dialogue après des années de confrontation infructueuse avec les régimes militaires au Mali, en Guinée et au Niger, reflète une réévaluation de son approche face aux défis politiques dans la région. En dépit de la levée des sanctions, la libération du président déchu Mohamed Bazoum et de sa famille, une exigence clé de la communauté internationale, reste une question en suspens, signalant les limites de l'influence régionale face aux autorités militaires nigériennes.


Le Niger se trouve à un carrefour, entre la pression internationale pour un retour à l'ordre constitutionnel et la réalité politique interne marquée par des tensions et des défis sécuritaires.


Alors que la Cédéao exprime une volonté de réconciliation, la communauté nigérienne attend des gestes concrets de la part de ses dirigeants militaires.


Source : Infos-Niger

0 commentaire

Commenti


bottom of page