top of page

Coopération militaire avec les Etats-Unis ?

USA  Russie coopération militaire alliances AES

Le Niger, sous la direction de son régime militaire, a pris une décision audacieuse en mettant fin à son accord de coopération militaire avec les États-Unis, instauré en 2012. Cette rupture, annoncée comme un geste souverain, reflète la volonté de Niamey de reconsidérer ses alliances et sa posture sur l'échiquier géopolitique régional. Cet acte n'est pas isolé; il suit une série de réorientations stratégiques amorcées après le coup d'État de juillet 2023, qui ont vu le Niger prendre ses distances avec des partenaires traditionnels pour explorer de nouveaux horizons avec des acteurs comme la Russie et l'Iran.


Cette décision s'inscrit dans un contexte de tensions diplomatiques, exacerbées par une visite récente d'une délégation américaine à Niamey, qui n'a pas réussi à apaiser les relations ou à rencontrer les hauts dirigeants du régime. Le Niger justifie cette rupture par la nécessité de répondre aux aspirations de son peuple et par la qualification de la présence américaine de "illégale" et d'"imposée".


Au-delà de l'aspect bilatéral, cette démarche du Niger soulève des questions sur l'avenir de la présence militaire étrangère dans la région et sur l'équilibre des pouvoirs au Sahel. En se détachant de la CEDEAO et en formant une force conjointe avec le Burkina Faso et le Mali, le Niger s'engage dans une voie qui pourrait remodeler les dynamiques régionales et les alliances stratégiques.


Ce pivot marque un moment significatif pour le Niger, témoignant d'une quête d'autonomie et d'une volonté de redéfinir ses relations internationales sur la base de ses propres termes.

Reste à voir comment cette reconfiguration influencera la stabilité régionale et la lutte contre les menaces djihadistes, dans un Sahel déjà en proie à d'intenses turbulences.


Source : Infos-Niger

0 commentaire

Comentários


bottom of page