top of page

Détentions politiques et exclusion de l'ONU




Détentions politiques et exclusion de l'ONU


Le Niger, confronté à une série de défis sans précédent, vit des jours d'incertitude et de tension. Les arrestations récentes de figures politiques et l'isolement international croissant mettent en relief la précarité de la situation nationale et les enjeux pour l'avenir de notre pays.


Le 20 septembre, une onde de choc a traversé le pays lorsque Sani Mahamadou Issoufou, fils de notre ancien président et ex-ministre du Pétrole, a été incarcéré, un sort partagé par d'autres membres de l'ancien gouvernement. Ces arrestations suscitent des interrogations sur les intentions et les projets du général Abdourahamane Tiani depuis le renversement du gouvernement le 26 juillet dernier.


En parallèle, le Niger se retrouve dans une impasse diplomatique. L'absence de notre nation à l'Assemblée générale de l'ONU 2023, qui se tient du 19 au 26 septembre, témoigne de notre exclusion de la communauté internationale, les Nations unies ne reconnaissant pas la junte actuellement au pouvoir. Malgré les efforts de Yaou Sangaré Bakary pour représenter le Niger, sa voix a été réduite au silence, une situation exacerbée par les actions de Hassoumi Massaoudou, ministre des Affaires étrangères du régime de Mohamed Bazoum, reconnu par l'ONU comme le seul pouvoir légitime au Niger.


Sur le front économique, la situation est tout aussi préoccupante. La fermeture des frontières, imposée tant par les autorités militaires que par la CEDEAO, a plongé des centaines de transporteurs routiers dans la détresse à la frontière avec le Bénin, et les sanctions de la CEDEAO ont provoqué une flambée des prix des denrées de base dans notre pays. Les pourparlers entre les autorités militaires et la CEDEAO sont dans l'impasse, et notre nation, déjà parmi les plus démunies du monde, ressent durement le poids de ces sanctions.


Dans ce contexte de crise, les Nigériens, les responsables politiques et la communauté internationale sont à la recherche de voies de sortie pour restaurer la stabilité et la légitimité au Niger. Les jours à venir seront déterminants pour l'avenir de notre nation et pour répondre aux aspirations de notre peuple à la paix, à la sécurité et au progrès.



Source : Infos-Niger

0 commentaire

Comentários


bottom of page