top of page

Entre influence américaine et rivalités internationales

USA washington russie maroc iran sahel

Dans le contexte géopolitique effervescent du Sahel, le Niger émerge comme une arène où puissances traditionnelles et émergentes se disputent influence et alliances. Récemment, une délégation américaine de haut niveau, conduite par Molly Phee, secrétaire d’État en charge des Affaires africaines, a foulé le sol de Niamey. Cette visite, marquée par des discussions avec le premier ministre et le général à la tête de la junte, souligne les efforts de Washington pour renouer le dialogue et maintenir son partenariat en matière de sécurité et de développement avec le Niger, en dépit d'un rapprochement notable de Niamey avec la Russie.


Cette démarche intervient dans un contexte où la présence américaine sur le sol nigérien, notamment via une base de drones à Agadez, devient sujet de tension. La société civile proche de la junte manifeste son mécontentement, appelant au départ des forces américaines, tandis que Washington cherche à préserver ses intérêts stratégiques face à l'expansion de Wagner et d'autres acteurs russes dans la région.


Parallèlement, la redéfinition des alliances au Sahel voit la montée en puissance de nouveaux acteurs. La Turquie, le Maroc, et même l'Iran, étendent leurs influences, offrant des alternatives militaires et économiques aux régimes militaires du Sahel, traditionnellement appuyés par les puissances occidentales. Ankara, en particulier, use d'une diplomatie offensive, proposant drones et équipements militaires aux armées du Sahel, illustrant ainsi son ambition de se positionner comme un partenaire privilégié, au-delà des sphères d'influence européenne et russe.


Le Niger se trouve au cœur d'un jeu complexe de diplomatie et de rivalités militaires. La concurrence pour l'influence dans la région ne se limite pas au duel traditionnel entre l'Ouest et la Russie, mais s'élargit pour inclure des puissances régionales aspirant à un rôle plus conséquent sur l'échiquier international.


Source : Infos-Niger

0 commentaire

ความคิดเห็น


bottom of page