top of page

Les nigériens réclament la fin de la présence française


Niamey Paris Cotonou


"Armée Française, dégage !": c'est avec cette inscription forte en signification que s'ouvre ce chapitre de l'histoire nigérienne. Le M62, un mouvement civil militant contre la présence française, mène la charge dans les rues de Niamey. Guidés par Abdoulaye Seydou, des hommes et des femmes sortent massivement, résonnant l'appel de la junte militaire au pouvoir depuis juillet dernier.


Les Fronts de la Controverse L'opposition au soutien militaire de la France s’est intensifiée ces dernières semaines. La base militaire française, où les troupes sont cantonnées depuis plus d’un mois et demi, est devenue le point de ralliement des manifestants qui veulent signifier un « au revoir » définitif aux forces françaises. Celles-ci ont collaboré avec l'armée nigérienne depuis 2014 dans la lutte contre le terrorisme dans la région.


Le Vent Tourne vers l'Est Alors que les protestations anti-françaises sont à leur apogée, l'orientation géopolitique du Niger semble changer. Les manifestants voient en la Russie une solution de rechange viable. "La Russie peut aider le Niger à sortir du gouffre," insiste une manifestante, suggérant un pivot géopolitique majeur.


La France en Position Délicate Le refus de la France de rapatrier son ambassadeur et ses soldats alimente l'indignation locale. "La France se ridiculise," déclare Hama Amadou, ajoutant que le pays européen devrait respecter la convention de Vienne et rappeler son ambassadeur.


La CEDEAO et les Manigances Internationales Le rôle de la France ne s’arrête pas aux frontières du Niger. La Communauté des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) prend également une position très critique contre le Niger. Selon Hama Amadou, la France est derrière cette menace d'une intervention militaire, bien qu'elle tente de rester en retrait. "La France pousse des pays comme le Sénégal, la Côte d'Ivoire et le Bénin à envisager une intervention," affirme-t-il.


Le Retour de Hama Amadou et le Futur du Niger Hama Amadou, fondateur du parti Lumana et figure controversée de la politique nigérienne, est rentré au pays. Son retour intervient après l’annonce de la junte d’un futur dialogue national inclusif, suggérant un pays en plein débat sur son identité et son avenir. Selon Ali Lamine Zeine, le Premier ministre civil nommé par la junte, le retour de Hama Amadou est « normal » car il « participera à l’effort de mobilisation de toutes les énergies. »


La situation au Niger est loin d'être résolue. Tandis que les manifestants continuent d'exiger la fin de la présence française, les acteurs politiques locaux et internationaux redéfinissent leur position. Ce qui est clair, c'est que le peuple nigérien veut prendre en main son destin, écrivant ainsi un nouveau chapitre dans l'histoire du pays, une histoire qui pourrait bien voir le Niger prendre de nouvelles orientations, tant au niveau national qu’international.


Source : Infos-Niger

0 commentaire

ความคิดเห็น


bottom of page