top of page

Nouveau pont Atlantique pour la prospérité

CEDEAO Bazoum Salem fils président Mohamed

Dans une initiative stratégique visant à redéfinir les dynamiques économiques et commerciales de l'Afrique de l'Ouest, le Maroc étend sa main vers le Sahel en proposant un accès privilégié à ses infrastructures atlantiques aux pays enclavés de la région.


Cette manœuvre de Rabat, visant à désenclaver les économies de nations telles que le Mali, le Burkina Faso, le Niger, et le Tchad, pourrait marquer un tournant significatif dans le commerce régional et les relations transsahariennes.


Cependant, en parallèle à ces efforts de développement économique, la région est témoin de dynamiques plus sombres. La ville d'Agadez au Niger, récemment réouverte, illustre la complexité de la situation. Jadis un carrefour commercial florissant, Agadez est devenue un point de transit crucial pour les migrants cherchant à atteindre l'Europe, une réalité qui souligne les défis profonds de la migration irrégulière et de la sécurité dans le Sahel.


Cette initiative marocaine, conjuguée à l'évolution des routes migratoires, soulève des questions cruciales sur la nécessité d'une approche équilibrée qui embrasse le développement économique tout en traitant les problèmes humanitaires et de sécurité qui persistent.


Le partenariat entre le Maroc et les pays du Sahel pourrait ainsi se révéler être un catalyseur pour un avenir où prospérité économique et stabilité régionale vont de pair.



Source : Infos-Niger

0 commentaire

Comments


bottom of page