top of page

Tensions diplomatiques et sécuritaires



Tensions diplomatiques et sécuritaires


Alors que les tensions entre Niamey et Paris sont palpables, la situation sécuritaire se détériore, mettant en lumière les défis auxquels le pays est confronté.


Relations Niger-France : Un Retrait Annoncé mais Complexe Contrairement aux déclarations françaises, le ministre de l'Intérieur nigérien, Mohamed Toumba, affirme que la France n'a pas l'intention de quitter le Niger. Cette déclaration intervient une semaine après l'annonce par le président français Emmanuel Macron du retrait des troupes françaises du Niger d'ici la fin de l'année. Le général Toumba estime que le nombre de militaires français sur le sol nigérien est bien supérieur aux chiffres officiels. Il a également souligné que le retrait ne se ferait pas par le Bénin, pays avec lequel les relations sont tendues depuis le coup d'État.


Défis Logistiques du Retrait Le retrait des troupes françaises du Niger est un défi majeur. Les premiers à partir seront les 400 soldats déployés à Ouallam. Malgré la proximité de Niamey, le trajet pourrait prendre jusqu'à deux jours en raison de l'état des routes. Une fois à Niamey, ces soldats seront rapatriés en France. Cependant, la coordination avec les autorités nigériennes reste un point d'interrogation, d'autant plus que la junte a exprimé des réserves sur cette coordination.


Situation Sécuritaire : Une Attaque Meurtrière Le Niger a été frappé par une attaque jihadiste dans l'ouest, faisant 29 soldats morts. Cette attaque, la plus meurtrière depuis le coup d'État, a été perpétrée près de la frontière avec le Mali. Elle souligne la fragilité de la situation sécuritaire du pays, un des principaux arguments avancés par les militaires pour justifier leur prise de pouvoir.


La solidarité et la résilience des Nigériens seront essentielles pour naviguer dans ces eaux tumultueuses.



Source : Infos-Niger

0 commentaire

Comentarios


bottom of page