top of page

Une stratégie d'alliance atlantique en vue

Alliances Maroc Ouagadougou AES infos niger

Dans un contexte de changements politiques et de redéfinition des alliances en Afrique de l'Ouest, le Premier ministre nigérien, Ali Mahamane Lamine Zeine, a effectué une visite significative au Maroc, marquant un tournant dans les relations entre le Niger et le royaume chérifien. Cette visite, qualifiée de « travail et d’amitié », s'inscrit dans une volonté commune de renforcer les partenariats stratégiques face aux enjeux régionaux et internationaux.


En décembre dernier, le Maroc avait déjà posé les jalons de cette coopération renforcée en organisant une rencontre à Marrakech avec les ministres des Affaires étrangères du Mali, du Burkina Faso, et du Niger. L'objectif ? Promouvoir une alliance économique et géopolitique orientée vers l'ouverture atlantique, visant le désenclavement et le développement des pays sahéliens.


La réception de Lamine Zeine par le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, et d'autres hauts fonctionnaires, témoigne de l'importance accordée par le Maroc à ses relations avec le Niger. La perspective d'une audience avec le roi Mohammed VI souligne davantage l'importance stratégique de cette visite, illustrant la volonté marocaine de s'affirmer comme un allié de premier plan pour Niamey.


Ce rapprochement intervient dans un contexte où le Maroc cherche à étendre son influence en Afrique, notamment en se positionnant comme un interlocuteur privilégié pour l'Occident dans ses interactions avec les nouveaux régimes sahéliens. Par ailleurs, la question du Sahara occidental reste centrale pour Rabat, qui espère consolider sa position grâce au soutien de nouveaux alliés comme le Niger.


La rencontre entre les responsables nigériens et marocains s'inscrit aussi dans une compétition plus large pour le leadership régional, notamment face à l'Algérie. Rabat et Alger rivalisent pour le contrôle du futur gazoduc reliant le Nigeria à l'Europe, chacun proposant un itinéraire différent, soulignant les enjeux économiques et stratégiques majeurs pour la région.


En parallèle, le Niger continue de renforcer ses liens avec d'autres pays de la région, comme le montre la réunion des ministres de l'Alliance des États du Sahel à Ouagadougou, illustrant une volonté de coopération régionale étendue.


La visite du Premier ministre nigérien au Maroc constitue donc un pas important vers une "alliance Atlantique" renforcée, ouvrant des perspectives de coopération économique, géopolitique et de développement pour les deux pays, tout en redessinant les contours des alliances stratégiques en Afrique de l'Ouest.


Source : Infos-Niger

0 commentaire

Commentaires


bottom of page